Home | Stampa | La ville de #Lourdes durement frappée

La ville de #Lourdes durement frappée

La ville de Lourdes durement frappée par la fermeture du sanctuaire
Deuxième ville hôtelière de France après Paris, Lourdes est très dépendante de la fréquentation du site religieux. Sa fermeture va porter un rude coup à l’économie locale.

Depuis mardi midi, plus aucun fidèle catholique ne peut venir se recueillir à Lourdes, un « sanctuaire mondial », selon les termes de Jean-Baptiste Lemoyne. Le secrétaire d’Etat au Tourisme s’était rendu la semaine dernière dans la commune des Hautes-Pyrénées, en pleine crise du coronavirus . Lourdes est aussi « la deuxième ville hôtelière de France », après Paris et devant Nice.

Mais il n’y a pas eu de miracle. Alors que l’épidémie s’étend désormais sur le territoire français et que le président de la République Emmanuel Macron a imposé, lundi soir, des règles de confinement, le recteur du sanctuaire, Monseigneur Olivier Ribadeau Dumas, a dû se résoudre à annoncer sur Twitter la fermeture du sanctuaire « pour la première fois de son histoire » et « pour un certain temps ». En réalité, le site a déjà été clos une fois, en 2013, à cause d’importantes inondations, mais seulement pour trois jours, rappelle l’AFP.

EN LIRE PLUS

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.