Stampa

Pas de raison d’être pessimistes

Lourdes. «Pas de raison d’être pessimistes»
La traditionnelle cérémonie des vœux communs à la ville, aux Sanctuaires et à la cité Saint-Pierre, s’est déroulée à la salle Padre-Pio en présence de très nombreuses personnalités dont René Bidal, le préfet des Hautes-Pyrénées. C’est Jean-Pierre Artiganave qui a ouvert le bal en rappelant un contexte économique délicat : «Le monde de demain sera encore plus compliqué et plus critique, notamment pour les pèlerins qui viennent en train. Je voudrais aussi faire passer un message d’espoir et nous devons continuer à faire des choses et pour 2011, je voudrais que nous ayons un vent d’optimisme».

Mgr Perrier lui a succédé derrière le micro en commençant par une note d’humour : «On m’a souvent enterré, cette année, donné sur le départ. Alors, je voudrais d’abord me présenter des vœux à moi-même… On entend chaque année que l’année qui vient de s’écouler n’a pas été bonne et que la prochaine sera pire». Évoquant l’arrivé du Tour de France, le passage des jeunes qui vont se rendre aux JMJ de Madrid, le spectacle de Robert Hossein et le rassemblement des chorales, il a conclu : «il n’y a pas de raison d’être pessimiste et défaitiste».

Jean-Claude Lebrun, directeur de la cité Saint-Pierre, a pour sa part mit l’accent sur les bénévoles et les volontaires mais aussi les plus démunis qu’il rencontre au quotidien : «Nous voulons ouvrir davantage la cité aux Lourdais. C’est un lieu respectueux des personnes, un lieu où il est possible d’aimer et d’être aimé».

Avviso: Le pubblicità che appaiono in pagina sono gestite automaticamente da Google e sono necessarie a poter mantenere gratuite queste pagine. Pur avendo messo tutti i filtri necessari, potrebbe capitare di trovare qualche banner che desta perplessità. Nel caso, anche se non dipende dalla nostra volontà, ce ne scusiamo con i lettori.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.

Pulsante per tornare all'inizio