Home | Foto | Une messe pour Johnny Hallyday à #Lourdes

Une messe pour Johnny Hallyday à #Lourdes

Des fans de Johnny Hallyday lui rendent hommage à Lourdes au cours d’une messe dans le Sanctuaire

Le 15 juin 2020, Johnny Hallyday, le célèbre chanteur français, aurait eu 77 ans. Décédé le 5 décembre 2017, la flamme de son souvenir continue d’être fidèlement entretenue par ses fans. Le 14 juin, veille donc de son anniversaire, à l’initiative de l’un de ses inconditionnels originaire de Tarbes, Didier Massot, et en lien avec Laeticia Hallyday, l’épouse de Johnny, une messe a été dite dans le Sanctuaire à la mémoire de la star. Une messe comme les autres, bien sûr, célébrée par un prêtre chapelain, en l’occurrence le Père Pascal Boulic, mais empreinte d’émotion quand on sait que Johnny, dans son combat contre la maladie, avait projeté de venir à Lourdes, en 2018, avec Laeticia, pour faire le chemin de croix. Aux fans, dimanche, se sont joints des amis et des proches, tel Pierre Billon, directeur artistique et parolier de Johnny, très ému en découvrant le Sanctuaire pour la première fois : “Le fait qu’on soit tous ensemble ici, c’est un cadeau que Johnny nous fait.” Un reportage TV Lourdes de Laurent Jarneau.

Afin d’honorer la mémoire de Johnny Hallyday, une messe a eu lieu au Sanctuaire, hier après-midi, dans la basilique du Rosaire. Près de 180 personnes y ont participé. Le point d’orgue d’une journée dédiée à “l’idole des jeunes”.

Malgré la crise sanitaire, ils voulaient marquer le coup. Pour l’anniversaire de Johnny Hallyday, le 15 juin, une journée d’hommage a eu lieu ce dimanche. Cette journée, les fans de Johnny la doivent à Didier Massot, un Tarbais. C’est lui qui a organisé les préparatifs qui ont conduit près de 180 motards à partir de Tarbes pour visiter les Pyrénées jusqu’au Tourmalet avant de venir manger au lac de Lourdes. L’après-midi, c’est au Sanctuaire, dans la basilique du Rosaire, que ces bikers se sont recueillis lors d’une messe célébrée par le chapelain don Pascal Boulic. “Il est parfait pour cette messe, il est très rock’n’roll, précise Didier Massot. Johnny l’aurait adoré.” Pierre Billon, un ami proche de Jonny, était également de la partie.

Dans la basilique, les blousons de cuir à l’effigie de “l’idole des jeunes” étaient nombreux. Pour certains, ce moment était surtout l’occasion d’honorer la mémoire de leur chanteur favori. “Je ne suis pas croyant mais je n’aurais raté cela pour rien au monde”, précise Yvan, un bandana sur le crâne, qui a fait le déplacement depuis Pau. “Johnny nous manque et c’est l’occasion d’avoir une pensée pour lui. Je pense que nous aurions pu être encore plus dans d’autres circonstances. Beaucoup avaient déjà prévu des sorties ce week-end.” Didier Massot, pour sa part, a été au contraire impressionné du nombre de bikers présents. “Je m’attendais à moins. J’en suis très content. Johnny doit nous regarder et sourire !”

Hommage à Johnny Hallyday : on a roulé avec 200 bikers fans du rockeur

Ce dimanche, à la veille du 77e anniversaire de la naissance de Johnny Hallyday, nous avons fait un road-trip à moto entre Tarbes et Lourdes avec deux cents fans du Taulier.

Par Eric Bureau, envoyé spécial à Tarbes et Lourdes (Hautes-Pyrénées)
Le 15 juin 2020 à 07h09, modifié le 15 juin 2020 à 09h55

C’est un des miracles qui ont jalonné la vie de Johnny Hallyday. Le 27 août 1967, le rockeur sort indemne d’un accident à Tarbes. Dans la dangereuse côte de Ger, sa Lamborghini sort de la route et s’encastre dans un acacia. Cinquante-trois ans plus tard, un autre miracle se produit ce dimanche à Tarbes (Hautes-Pyrénées), à quelques heures du 77e anniversaire de la naissance de Johnny.

A sa mémoire, un fan passionné, Didier Massot, 61 ans, réussit à réunir en cette période de déconfinement progressif 200 amis bikers de toute la région pour une randonnée à moto de 140 km entre Tarbes et Lourdes. Ce Tarbais de 61 ans, à la tête d’une entreprise de bâtiment, a voué sa vie à son idole. L’an dernier, le maire de Toulouse a fait appel à lui pour faire briller l’inauguration de l’esplanade Johnny Hallyday.

«Je suis venu parce qu’ici il n’y a que des fans purs et durs»

« J’essaye de lui rendre ce qu’il m’a donné, résume modestement Didier Massot, à qui Laeticia a offert une bague de son homme en remerciement. C’est incroyable le nombre de points communs que j’ai avec Johnny. J’ai eu une enfance compliquée, deux Porsche en même temps que lui, deux petites filles de l’âge de Jade et Joy. A sa mort, j’ai fait un infarctus. C’est ma femme qui m’a ramené à la vie, en me disant que nous irions un jour sur sa tombe à Saint-Barth. Dès que j’évoque son nom, les larmes me viennent. Et que tant de monde soit là pour lui aujourd’hui, c’est très émouvant. »

Au guidon d’une Harley prêtée par sa femme, Jamila, nous avons le privilège de rouler au cœur du cortège vrombissant. C’est symboliquement la rutilante Cadillac bleue du chanteur qui ouvre la voie aux 170 motos. « Je suis venu parce qu’ici il n’y a que des fans purs et durs et fidèles, commente Jean-François Gobertier, l’entrepreneur d’Annecy qui l’a rachetée en 2017 au profit de La Bonne Etoile (NDLR : l’association caritative dont Laeticia Hallyday est la cofondatrice). Johnny est parti aimé de tous mais quand j’étais en terminale, en 1970, j’étais le seul à l’écouter. »

Parmi ceux qui tracent la route derrière lui, beaucoup étaient devant la Madeleine pour les funérailles de la rockstar, en décembre 2017. Comme Marie-Hélène, de Toulouse, qui avait vu son idole sur scène 300 fois en 50 ans. Ou Mimi et Pierre, qui ont collé deux grandes photos du taulier sur le pare-brise de leur moto. « On a aussi fait le voyage l’an dernier sur sa tombe à Saint-Barth, signale ce couple de Palois. Aujourd’hui, on ne pouvait qu’être là. Ce type d’événement permet de le faire revivre. »

A chaque pause, la voix de Johnny résonne dans les haut-parleurs des plus grosses cylindrées. Il y a une majorité de Harley Davidson et pas mal de clubs de motards. Les Bik’Hearts des Landes, les Bielles d’Auch, les Stars Club de Pau, Les Liberty’s Riders d’Artix, du Béarn… Nous faisons la route avec les Wild Hoaks Tribe, le moto-club Harley de Tarbes. Son président, Philippe, n’a pas dormi de la nuit. « C’est un moment fantastique que nous vivons, avoue, impressionné, le quadra. Johnny fait partie de l’univers des bikers. »

«C’est le genre de road-trip que Johnny aurait adoré faire»

S’il y en a qui le sait par cœur, c’est Pierre Billon. Celui qui a été son ami pendant quarante ans, a écrit et réalisé des disques pour lui et l’a initié à la moto est de la virée. « C’est le genre de road-trip qu’il aurait adoré faire, avoue le fringant septuagénaire. On en a fait trois gros ensemble, mais jamais avec autant de motos. Si je n’étais pas venu, l’autre, là-haut, il me tirerait par les pieds dans la nuit. »

La balade à moto commence et finit par des coups de klaxon de remerciements devant les casernes de pompiers et les hôpitaux de Tarbes et Lourdes. On serpente jusqu’au sommet du col du Tourmalet, doublant des cyclistes grimaçants et des vaches surprises par tant de bruit. Sur la route, les moteurs font sortir les habitants sur les trottoirs, donnant l’impression d’un tour de France avant l’heure.

On roule un temps avec Pierre Billon au guidon d’une Indian. Après avoir chanté et ri la veille avec ses amis, il finit son périple ce dimanche à 16 heures par un moment plus solennel. Après 140 km de route, les bikers se réunissent dans la basilique Notre-Dame-du-Rosaire, à Lourdes, pour une messe à la mémoire de Johnny, comme il y en aura une ce lundi en l’église de La Madeleine à Paris.

C’est l’aumônier des motards de Lourdes, Don Pascal, qui anime cette messe très musicale. Près de l’autel, une photo de l’icône est posée avec des bougies. Pour la première fois depuis le début du périple, les règles de distanciation sociale sont respectées. Chacun porte un masque, on reçoit du gel hydroalcoolique à l’entrée et l’on n’est pas plus de trois par banc. « La Madeleine est un lieu de pèlerinage, explique le jeune prêtre. Ici, c’est un lieu de cadeau. Un cadeau d’anniversaire qu’on fait à Johnny Hallyday pour le remercier de tous ceux qu’il nous a faits. »

Le prêtre remet à un Pierre Billon très ému un chapelet pour Laeticia, « très attachée à Lourdes », et diffuse dans l’église un message de celle-ci. « J’aurais tant aimé être avec vous quelques heures avant son anniversaire, avoue-t-elle. Je m’associe à vos prières et je vous exprime toute ma gratitude. Je sais combien Johnny serait fier et heureux de voir tous ses amis réunis pour lui. Nous essayons tous d’apprivoiser son absence, lui qui était notre inspiration, notre lumière, notre raison de vivre. »


Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.