Home | 15 Agosto 2010 | Alerte à la bombe: enquête difficile?

Alerte à la bombe: enquête difficile?

Suite à l’alerte à la bombe du 15 août qui a provoqué l’évacuation de 30 000 pèlerins du domaine des Sanctuaires, c’est l’antenne paloise du service régional de la police judiciaire qui a été chargée de l’enquête. Un travail qui ne s’annonce pas facile même si les premières investigations auraient permis aux enquêteurs de relever de précieux indices, notamment des empreintes digitales. Reste à savoir si beaucoup de personnes ont saisi le combiné de la cabine téléphonique de la place Peyramale depuis dimanche matin, 11h39. En tout cas, celui qui est persuadé que l’enquête va aboutir très rapidement, c’est le maire de Lourdes qui raconte depuis dimanche que les enquêteurs ont en leur possession des indices importants. Que risque l’auteur de ce mauvais canular ? Jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.
Mis en ligne mercredi 18 août 2010

• Localisation: Finalement, la cabine téléphonique d’où le mauvais plaisantin a donné la fausse alerte à la bombe, dimanche vers 11h39, est située place Peyramale, en haut de la ville, pas très loin du commissariat et du monument aux morts et non pas avenue Peyramale, comme il avait été dit lors du point-presse. Les services de la police judiciaire de Pau, saisis de l’enquête, ont procédé à des analyses et la voix est analysée. L’homme avait un fort accent méditerranéen.
Mis en ligne mardi 17 août 2010

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.