ComunicazioniIn evidenza

Film: Bernadette l’insoumise

Un énième film sur Bernadette, seriez-vous tenté de vous interroger, mais celui-là, des frères Jean et Henri Sagols et du producteur Bernard Massas, est réellement différent.

C’est ce qu’il ressortait des commentaires des directeurs de pèlerinages privilégiés présents à Lourdes pour les Journées de février qui ont visionné une quinzaine de minutes du film qui devrait s’appeler « Bernadette l’Insoumise ».

Projection privée dans les salons de l’hôtel La Solitude, en bas de ville, le jour de l’anniversaire de la première apparition de la Vierge à Bernadette. Pour le grand public, il faudra attendre septembre, avec une avant-première à Lourdes dès le mois d’avril prochain.

Un film réellement différent car le réalisateur a travaillé sur le sujet pendant près de deux ans. « Mon frère est un réalisateur de grands événements, il a donné son émotion et beaucoup de poésie ».

Les images tournées essentiellement dans de vieux villages au Portugal offrent « une Bernadette de l’âge de 14 ans jusqu’à Nevers, combative, qui a dû lutter pour se faire entendre, qui a souffert, que l’on sent déterminée, avec un fort caractère », raconte Henri Sagols, comédien : « Le film propose la vie de Bernadette, pas la vie de sainte Bernadette, voilà en quoi il est différent. » Dans le court extrait, la pugnacité de la jeune fille est forte, « elle s’oppose avec aplomb au clergé, aux politiques, jusqu’à l’Empereur Napoléon III ».

Katia Cuq est une jeune comédienne au regard expressif et juste. Ses partenaires sont de grands noms issus de la Comédie-Française : Michel Aumont, Francis Huster, Francis Perrin, Rufus… « Ils ont fait de réels sacrifices car les fonds ont été difficiles à trouver, nous n’avons reçu aucune subvention publique ou cinématographique, seuls de petits porteurs nous ont aidés. »

Comme tout ce que touche Henri Sagols, « ce film devrait faire son chemin en portant un témoignage de spiritualité. En tout cas, il est à lui seul un chemin de croix puisqu’il a pu se faire grâce à peu de moyens. On s’en sort avec 3,4 millions d’euros ».

Projection privée
« Bernadette l’Insoumise » a été présenté la veille de la fête du 11 février, essentiellement aux directeurs de pèlerinages présents dans la cité mariale. Ensemble, ils ont visionné une quinzaine de minutes du film consacré à Bernadette des frères Sagols. Un joli moment, de l’avis général, à la sortie de la projection privée.

Les Lourdais et le public en général pourront assister à l’avant-première dans quelques semaines à Lourdes.

Avviso: Le pubblicità che appaiono in pagina sono gestite automaticamente da Google e sono necessarie a poter mantenere gratuite queste pagine. Pur avendo messo tutti i filtri necessari, potrebbe capitare di trovare qualche banner che desta perplessità. Nel caso, anche se non dipende dalla nostra volontà, ce ne scusiamo con i lettori.

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.

Pulsante per tornare all'inizio