Home | In evidenza | #Lourdes est officiellement sanctuaire national

#Lourdes est officiellement sanctuaire national

Le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes a été élevé au rang de sanctuaire national par les évêques de France, par promulgation des statuts canoniques entrés en vigueur le 11 février 2021.

Ce changement était en préparation depuis déjà plusieurs mois. Lors de l’Assemblée plénière du 7 novembre 2020, les évêques de France avaient en effet élevé par un vote le Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, jusqu’ici considéré comme sanctuaire diocésain, au rang de sanctuaire national. Par un autre vote mené le même jour, ils avaient également approuvé ses statuts canoniques. Mais il fallait encore obtenir le feu vert de Rome, via le Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, à qui le Pape François avait confié la responsabilité des sanctuaires à rayonnement international en 2017, par le motu proprio Sanctuarium in Ecclesia. Ce fut chose faite le 19 janvier dernier, Mgr Rino Fisichella, son président, donnant dans une lettre «le nihil obstat afin qu’ils [les statuts] puissent entrer en vigueur selon les indications exprimées par cette Conférence épiscopale nationale».

Ces nouveaux statuts canoniques ont ensuite été publiés au bulletin officiel de la Conférence des évêques de France le 17 février dernier, avec entrée en vigueur rétroactive, à partir du 11 février 2021, date anniversaire de la première apparition mariale à sainte Bernadette dans la grotte de Lourdes.

La Conférence épiscopale davantage impliquée

«La création de ces statuts canoniques est une demande qui nous a été faite par le Saint-Siège, à Rome. Curieusement, il n’y avait pas de statut canonique existant ici à Lourdes», confiait il y a quelques jour Mgr Antoine Hérouard, selon ce que rapporte un journal local.

Le fait que Lourdes soit un sanctuaire national et non plus diocésain passera inaperçu aux yeux des pèlerins. Mais dans les faits, cela signifie que la Conférence épiscopale française s’impliquera davantage dans la gouvernance du sanctuaire. «Il existe trois sortes de sanctuaires, rappelle encore Mgr Hérouard, les sanctuaires diocésains, qui sont sous la responsabilité d’un évêque local et qui sont portés par un diocèse; les sanctuaires nationaux, dont on dit simplement, dans le code de droit canonique, que les statuts sont approuvés par la conférence épiscopale; et les sanctuaires internationaux, qui sont pilotés, dirigés depuis Rome».

Dans les statuts canoniques, les rôles de l’évêque en charge du sanctuaire de Lourdes, du recteur et de son conseil, du directeur du sanctuaire et des chapelains sont clairement définis. Il est ainsi précisé que «le recteur est nommé par le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, sur proposition de l’évêque en charge du Sanctuaire, si possible parmi les prêtres du diocèse de Tarbes et Lourdes». Sont également rappelées l’identité et la mission du sanctuaire.

Mieux accueillir les pèlerins

«Ça ne change pas la mission du sanctuaire qui s’adresse à tout le monde et au monde entier, la dimension internationale du sanctuaire demeure et demeurera. En définissant ces nouveaux statuts, il s’agit bien d’articuler la dimension locale, nationale, dimension internationale», poursuit Mgr Hérouard.

Le délégué apostolique pour le sanctuaire expliquait aussi sur KTO le 5 février dernier que «les grands sanctuaires dans le monde sont des sanctuaires nationaux. Cela ne veut pas dire qu’ils sont réservés aux gens du pays. On cherche à mieux accueillir le monde entier qui vient à Lourdes. Le souci et l’organisation seront portés de façon plus collégiale à travers la Conférence des évêques de France».

Le sanctuaire marial reste ouvert en cette période de pandémie, les pèlerins pouvant entre autres participer aux différentes messes célébrées dans la journée.

EN LIRE PLUS

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.