Home | Stampa | #Lourdes éventuelle venue du pape?

#Lourdes éventuelle venue du pape?

Lourdes. L’éventuelle venue du pape, une affaire politique

Avec la venue des ministres et celle du cardinal Parolin, l’éventuelle venue du pape dans les années à venir a été un sujet de discussion. Mais pour attirer le souverain pontife à Lourdes, chacun a sa méthode.

Dire qu’il est attendu comme le messie serait peut-être en faire trop. Mais depuis la nomination de Mgr Antoine Hérouard comme délégué apostolique du Sanctuaire de Lourdes en juin 2019, puis celle de Mgr Olivier Ribadeau-Dumas comme recteur en octobre 2019, une éventuelle venue du pape François dans la cité mariale dans les années à venir avait presque dépassé le statut de rumeur. La pandémie de Covid-19 a toutefois changé la donne. Bien que le Sanctuaire espère toujours une venue du souverain pontife, l’impact économique et niveau image d’un tel déplacement du pape à Lourdes a dépassé la sphère religieuse. Désormais, les politiques essaient également de convaincre le pape François. Pour cela, chacun a sa méthode et parfois, elles s’opposent.

Lundi 10 août, Gérard Trémège, président de la communauté d’Agglo TLP, et Michel Pélieu, président du département, ont profité de la visite de trois ministres à Lourdes pour leur faire passer une demande : celle de porter au président de la République leur souhait qu’il invite le pape à venir dans la cité mariale. Dans un communiqué récent, Sylvain Peretto, élu de la minorité et candidat malheureux à la mairie de Lourdes, s’est d’ailleurs “félicité de la proposition”.

Des discussions avec le cardinal Parolin

Toutefois, cette façon plus politique d’inviter le souverain pontife n’est pas la première déployée. Du côté du Sanctuaire, une demande plus discrète avait déjà été faite lors du passage au Vatican de Mgr Antoine Hérouard. Une invitation qui a d’ailleurs été réitérée lors du 15 août avec l’appui du maire de Lourdes, Thierry Lavit, lors de la venue du secrétaire d’Etat du Vatican et bras droit du pape, le cardinal Pietro Parolin. “Avec le recteur du Sanctuaire, nous préférons agir dans la discrétion et sans effet d’annonce, a précisé le premier magistrat de la commune. Bien entendu, nous avons évoqué le sujet avec le cardinal Parolin.” Quelques présents ont été échangés lors d’un déjeuner très officiel avec notamment le préfet.

Le maire a également pu expliquer son souhait de voir le souverain pontife profiter des célébrations en février 2022 pour visiter la cité mariale, peut-être même lors de l’inauguration du nouveau pont dont la construction devrait s’achever pour la saison 2022.

Alors que tout le monde s’accorde sur le fait que la venue du pape François ne peut être que bénéfique pour la cité mariale, il ne faudrait pas que la multiplication d’invitations ou les petits conflits sur la façon de faire ne viennent nuire à sa réalisation. Le Sanctuaire, par son délégué apostolique, a sans doute les arguments les plus convaincants et proches des valeurs du pape pour parvenir à le faire venir.

Camil Ioos pour LA DEPECHE

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.