Home | In evidenza | Travaux de consolidation

Travaux de consolidation

A grand renfort d’encordages et de nacelles, des travaux sur le rocher de la Grotte seront réalisés entre le 3 janvier et le 8 février 2011. Les personnes qui effectuent ces travaux le feront, soit encordées, soit à partir d’une nacelle. L’annonce de ces travaux a été faite par Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et Lourdes, lundi 6 décembre, lors d’une conférence de presse organisée dans les Sanctuaires.

Les travaux seront effectués entre 6 h et 15 h afin que les deux chapelets, en français et en italien, puissent être récités et retransmis. La messe quotidienne à la Grotte n’aura pas lieu. Durant les travaux, l’espace de la Grotte ne sera pas accessible aux pèlerins entre 6h et 15h. Le budget pour les travaux s’élève à 60 000 euros.

A la suite de quelques chutes de pierres, les services techniques des Sanctuaires, au moyen d’une nacelle, ont entrepris une inspection du rocher. Cette inspection visuelle, bien que sommaire et imprécise, a alerté les services techniques quant à la stabilité de la paroi. Les Sanctuaires ont contacté le Bureau d’étude IMS RN de Saint-Gaudens (notre vidéo ci-dessus), spécialiste en analyse géotechnique, pour réaliser, comme en 2006, un diagnostic précis. Son inspection en cordage a révélé que le rocher, orienté Nord Nord-Ouest, est soumis, lors des intempéries, à un fort taux d’humidité, qui conduit au développement de la végétation. Ces conditions entraînent le développement de diaclases (failles) dans la roche. Ces diaclases principalement horizontales, amènent l’eau à stagner dans la pierre la faisant éclater en cas de gel. Année après année, le rocher évolue.

Aujourd’hui, même si une purge a été faite en 2006, il est important d’intervenir en profondeur. Certaines écailles (blocs de plusieurs tonnes, pour certains de près de 15 tonnes) devront être fixées à la paroi, au moyen de clous et de tiges filetées. D’autres seront grillagées, empêchant la chute de pierres. Enfin, la technique du béton projeté permettra de consolider des pierres affaiblies. Les travaux seront effectués avec un grand souci d’esthétique et d’intégration dans le site. A grand renfort d’encordages et de nacelles, les travaux seront réalisés entre le 4 janvier et le 8 février 2011. Les personnes qui effectueront ces travaux le feront, soit encordées, soit à partir d’une nacelle. La sécurisation du rocher de la Grotte va modifier pendant quelques mois la végétation du pourtour de la Grotte qui devra être enlevée.

La Grotte : 152 ans de rénovation

Selon les désirs exprimés par le Pape Pie IX à Mgr Laurence, évêque de Tarbes, la Grotte de Massabielle proprement dite a été conservée telle qu’elle était lors des apparitions de 1858. Les travaux nécessaires qui ont été exécutés pour l’aménager n’ont donc pas modifié sa strucutre essentielle. Un premier travail fut exécuté à l’intérieur de la Grotte, le dimanche 28 février 1858, trois jours après la découverte de la source miraculeuse. Les pèlerins en avaient rendu l’accès difficile, à cause de la boue et des filets liquides. Des ouvriers de Lourdes allèrent se munir de pelles et de pioches et régularisèrent le canal déformé de la source.

Les dates essentielles

1861 – Achat du rocher de Massabielle
1864 – Inauguration de la statue de la Grotte
1874 – Construction de la Sacristie de la Grotte
1877 – Recul du gave sur une longueur de 350 m et sur une largeur de 1 m à 35 m
1890 – Construction des Piscines
1949 – Captage de l’eau de la source
1955 – Aménagement de la Grotte et installation de nouvelles fontaines
1958 – Nouvel autel de la Grotte
1967 – Nouveau dallage devant la Grotte
1970 – Réaménagement des Piscines
1974 – Mise en valeur de la source de la Grotte
1991 – Filtration de l’eau des Piscines
1996 – Restauration de la Vierge
2004 – Réfection du sol, éclairage, changement de l’autel

En 1983, une plaque commémorative avait été placée devant la Grotte à l’occasion du pèlerinage de Jean-Paul II à Lourdes. En 2004, cette plaque a été complétée à la suite du second pèlerinage à Lourdes du Saint-Père. Elle mentionne : «Ici, le 15 août 1983 et le 15 août 2004, le pape Jean-Paul II est venu en pèlerin». Une seconde plaque vient rejoindre la première, en hommage au pèlerinage de Benoît XVI, en septembre 2008, pour le 150ème anniversaire des apparitions.

La Grotte, à elle toute seule, dit déjà beaucoup du Message de Lourdes. Elle est creusée dans la roche, comme en écho à la parole des psaumes : «Le Seigneur est mon rocher, mon salut, ma citadelle» (psaume 62, 7). Mais, le rocher n’est pas le contraire de la vie : la végétation abonde autour de la Grotte. La roche est noire et le soleil ne pénètre jamais dans la Grotte : l’Apparition, au contraire, ne sera que lumière et sourire. La niche où est posée la statue marque l’endroit où, le plus souvent, se tenait la Dame : c’est comme une fenêtre qui, de ce monde obscur, ouvre sur le Royaume de Dieu.

La Grotte est tout en bas de la ville, dominée par le château fort et entourée de sommets plus ou moins élevés. Une parole du Magnificat résonne ici, comme au Cachot : «Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles». Marie, Bernadette et la Grotte chantent à l’unisson.

La Grotte de Lourdes n’est pas souterraine. Nous ne sommes pas dans un univers de fantômes, d’ombres, de sorcières et de mythes. La Grotte est largement ouverte et accueillante. C’est un abri, comme un sein maternel. Il n’est pas honteux de chercher un abri quand la vie est trop dure.

La Grotte a-t-elle changé depuis l’époque de Bernadette ? Ce qui n’a pas changé, c’est le fond de la Grotte, la forme de la voûte et la niche de l’Apparition : c’est l’essentiel. Mais, pour retrouver le site originel, il faut enlever l’énorme mur qui sert de socle à la basilique de l’Immaculée Conception. Il faut avancer le cours du Gave et repérer sur le dallage l’indication du petit canal que Bernadette a traversé le 11 février, après la première Apparition. Le sol était en pente et couvert de déchets rejetés par le Gave les jours de crue.

Avviso: Le pubblicità che appaiono in pagina sono gestite automaticamente da Google e sono necessarie a poter mantenere gratuite queste pagine. Pur avendo messo tutti i filtri necessari, potrebbe capitare di trovare qualche banner che desta perplessità. Nel caso, anche se non dipende dalla nostra volontà, ce ne scusiamo con i lettori.

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.