Home | Stampa | Le maire de #Lourdes “un moment très difficile”

Le maire de #Lourdes “un moment très difficile”

Coronavirus : le maire de Lourdes déplore “un moment très difficile” sur RTL

INVITÉ RTL – Avec le coronavirus, les pèlerins désertent la commune de Lourdes. Thierry Lavit, son maire, assure que plus des deux tiers des hôtels et restaurants ont fermé depuis le confinement et évoque 4 millions d’euros de perte pour cette saison 2020.

Lourdes est la deuxième ville française “la plus visitée” après Paris mais avec le coronavirus, les pèlerins désertent la commune. Il s’agit de la pire saison touristique pour la ville. “C’est un moment très difficile dans l’histoire de notre ville”, confie le maire de Lourdes, Thierry Lavit, au micro de RTL ce lundi 10 août.

L’édile rappelle que ce 147e pèlerinage sera particulier cette année. “Le pèlerinage de l’Assomption est un temps fort de la saison habituellement avec presque 20.000 personnes accueillies”, assure Thierry Lavit. Il explique que “80% de la fréquentation à Lourdes est due aux pèlerinages” et que, du fait des mesures sanitaires, la commune ne sera “pas en capacité d’atteindre des jauges supérieures à 5.000 personnes”.

Le maire rappelle toutefois que deux messes auront lieu le 15 août et il se réjouit d’avoir “au moins ce moment à célébrer”. Il ne devrait y avoir cette année que 450 pèlerins environ. “90% de la fréquentation, c’était les pèlerinages”, se désole Thierry Lavit, qui rappelle que “30% de l’emploi salarié est en grande difficulté” à Lourdes, alors que plus des deux tiers des hôtels et restaurants sont fermés depuis le confinement.

Lourdes se remettra de cette saison catastrophique

Il confie que “certains on réouvert petit à petit au gré des mesures installées dans leurs établissements”. “Nous nous réjouissons de la venue de la délégation ministérielle”, assure le maire. Le ministre de l’Économie sera en effet au chevet des professionnels du tourisme ce 10 août pour “amorcer un plan de relance économique dans la ville de Lourdes”.

Face au manque à gagner qui devrait être de 4 millions d’euros pour la saison 2020, Thierry Lavit prône une “rénovation progressive” avec “un seul but : faire venir et revenir les pèlerins et visiteurs du monde entier”. Pour le maire, malgré tout, Lourdes est une ville internationale et “se remettra de cette saison catastrophique”.

Lascia un Commento

Il tuo indirizzo email non verrà pubblicato.I campi obbligatori sono evidenziati *

*

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.